Les coopérants (de gauche à droite): Richard Schöller (André Koch) et Aaron Neustadt, directeur adjoint de SAMS.
Les coopérants (de gauche à droite): Richard Schöller (André Koch) et Aaron Neustadt, directeur adjoint de SAMS.

Avec clairvoyance: Koch lance un réseau pour la réparation du verre

André Koch AG et son réseau «Repanet Suisse» entrent en coopération avec «SAMS-Autoglas AG». Ils créent ainsi un vaste réseau de prestations qui garantira un service de proximité aux conducteurs de véhicules ayant subi des dommages aux vitres. Naturellement avec un standard de qualité élevé et des coûts des sinistres réduits.

 

La réparation des vitres de voitures défectueuses est l’une des disciplines phare de tout carrossier. La combinaison de «Repanet Suisse» avec la solution mobile de SAMS forme une association de compétence qui règle les sinistres et offre un service local sur 150 sites. Les exploitants de flottes de véhicules (sociétés possédant des véhicules d’entreprise, de voitures de location, etc.) et les compagnies d’assurance bénéficient de ce système de gestion des sinistres centralisé.

 

SAMS coordonne pas à pas toutes les étapes du processus, allant de l’enregistrement du dommage aux travaux de réparation, jusqu’à la facturation. Lorsqu’un service n’est pas possible sur place, il est transféré vers le site «Repanet Suisse» le plus proche. Si nécessaire, une voiture de remplacement est mise à disposition pour la durée de la réparation. Un service de collecte et de livraison au lieu où se trouve la voiture endommagée est alors proposé. Grâce à sa coordination et le tri des cas, ce système permet aux entreprises clientes d’externaliser leur gestion des sinistres et de réaliser ainsi des économies. En outre, elles bénéficient d’un service aux vitres de qualité et d’une structure de prix uniforme, ceci dans toute la Suisse. Le système de gestion de la qualité, qui a été conçu spécialement par cette collaboration, garantit la satisfaction des clients et son développement interne.

 

«Après le remplacement d’un pare-brise, les systèmes d’assistance doivent être recalibrés», explique Aaron Neustadt de SAMS. «Avec notre concept, le conducteur du véhicule peut décider si le service doit être effectué chez lui sur place – si possible – ou auprès d’un des 150 sites à proximité.»

 

Richard Schöller, responsable du développement commercial chez André Koch, ajoute: «Dans ce modèle nouvellement créé et orienté vers l’avenir, les compétences des deux entreprises sont réunies. Nous renforçons ainsi notre compétitivité et offrons aux clients B2C et B2B de nouveaux avantages.» SAMS intervient au premier plan pour l’enregistrement des sinistres jusqu’à la facturation et agit en arrière-plan en tant qu’intermédiaire entre les partenaires de Repanet.