Nouvelle opportunité pour «car4rep» (de g. à d.): Enzo Santarsiero (AK), Thomas Jauch, Urs Boss, Thomas Zumbrunn (conseillers chez car4rep), Volker Wistorf, Maya Bitterli (AK).
Nouvelle opportunité pour «car4rep» (de g. à d.): Enzo Santarsiero (AK), Thomas Jauch, Urs Boss, Thomas Zumbrunn (conseillers chez car4rep), Volker Wistorf, Maya Bitterli (AK).

Nouvelle chance pour «car4rep»: André Koch prend le relais

Qui ne connaît pas la situation? On fait encore vite des achats dans le magasin du quartier au coin de la rue, et c’est réglé. Dans la hâte, on ne remarque pas un pilier en béton, et voilà un dégât à la porte du passager! C’est là qu’intervient «car4rep». Le client ou la cliente privés activent l’application car4rep sur leur smartphone, sur le lieu-même de l’incident.

 

Une fois que les dommages et le véhicule ont été photographiés, qu’une fiche signalétique de la voiture a été créée et que le carrossier souhaité ou le plus proche a été sélectionné, les images sont envoyées à car4rep via l’application. Ainsi, l’étendue des dégâts est déjà visible pour le carrossier – et il peut estimer les coûts pour la réparation. Les dommages considérés comme étant mineurs sont d’une grandeur allant du format A6 à A3 – ce qui correspond à un cercle d’un diamètre d’environ 25 centimètres. Important: Ce n’est pas l’ampleur du dommage en soi qui est déterminante, mais la surface à réparer.

 

Le rapport du sinistre a maintenant atterri par voie numérique chez car4rep. Chez eux, seules les entreprises certifiées, qui réparent les dommages à la peinture avec une marque de peinture approuvée par les principaux constructeurs automobiles, font partie du réseau. Ils garantissent une réparation professionnelle dans un délai maximum de trois à quatre heures, à un prix fixe et transparent pour le client. Il est alors contacté par l’atelier spécialisé dans les plus brefs délais afin de fixer un rendez-vous pour la réparation.

 

Enzo Santarsiero voit dans ce service une situation de gagnant-gagnant aussi bien pour le client privé que pour l’atelier de peinture: «Outre une réparation simple et rapide, il y a un autre avantage pour le client: le dégât ne doit pas être signalé à la compagnie d’assurance, le prix de la réparation étant souvent inférieur à la franchise – et que le client paie de toute façon de sa poche. En conséquence, la prime d’assurance n’augmente pas. L’entreprise gagne également un temps précieux, car elle ne doit pas remplir la paperasse des avis de sinistres.»

 

Le PDG d’André Koch AG est conscient du potentiel de cette idée, c’est pourquoi il s’est intéressé à la reprise de la marque. «car4rep avait été fondé avec douze participants et n’a malheureusement jamais réussi à s’imposer réellement. Nous allons continuer à développer l’entreprise en la complétant par un service de réparation des intérieurs des véhicules et des jantes. Notre objectif est d’avoir d’ici un an 40 à 50 partenaires fiables.»

 

Thomas Jauch, ancien président du conseil d’administration de car4rep et président de «Carrosserie Suisse Zentralschweiz» déclare: «Je pense qu’il est positif que ce concept techniquement bon, et qui n’a jamais vraiment percé, trouve un nouveau départ pour s’imposer sur le marché. Cela permettra de développer encore davantage l’idée du <réparer au lieu de remplacer>.»

 

Actuellement. La page d’accueil (car4rep.ch) et l’application associée sont en cours de révision. Etes-vous intéressé par une participation à car4rep? Alors annoncez-vous auprès d’André Koch AG par courriel à l’adresse info@andrekoch.ch

 

Rédaction: Margrit Balmer