Florian Stähli a cédé sa part de l’entreprise.
Florian Stähli a cédé sa part de l’entreprise.

Nouveaux collaborateurs, changements en haut lieu

En ce moment, beaucoup de choses se passent à Urdorf: Les plans pour l’avenir sont en pleine restructuration. Florian Stähli, copropriétaire d’André Koch AG, a décidé de céder sa part de l’entreprise. Bien que le compagnon de longue date du PDG Enzo Santarsiero continue à travailler pour l’entreprise sur la base d’un mandat pendant ces prochains mois, il se retire complètement de la direction.

 

La décision sur la reprise du paquet d’actions de Stähli a été prise après des analyses approfondies et avec l’aide de conseillers professionnels externes. Le choix s’est porté sur Andrin Waldburger, président du conseil d’administration d’André Koch AG et bien connu dans le milieu des affaires. Waldburger, qui travaillait auparavant pour Price Waterhouse Coopers, a une formation d’économiste d’entreprise. Il est également actif dans le secteur de la mode depuis plusieurs années, notamment avec son entreprise «Pearl Lady Fashion AG» (Street One, la boutique zurichoise Fidelio fondée en 1986 et Fashion Vestis). Il est en outre propriétaire du magasin de vêtements «Laube und Gsell», fondé en 1922 et situé à Baden (AG), ville dont il est originaire.

 

Il est d’ores et déjà clair qu’Andrin Waldburger ne sera pas actif au sein d’André Koch AG sur le plan opérationnel comme l’était Florian Stähli. Par contre, en tant que président du conseil d’administration, il s’occupera comme avant des questions stratégiques. Il est chargé d’exploiter de façon ciblée les synergies avec d’autres entreprises, dans lesquelles il est impliqué financièrement ou qui lui appartiennent. Outre les entreprises de mode mentionnées ci-dessus, on notera par exemple «WABU Consulting», qui fournit des services de conseil en fiscalité, en stratégie et en économie d’entreprises.

 

Pour Enzo Santarsiero (images ci-dessous, ligne 1, à gauche), la nouvelle relation entre les propriétaires n’entraîne pas de changements directs. Il continuera à agir en tant qu’actionnaire et PDG pour assurer un avenir prospère à la société. Il a à ses côtés Giuseppe Ciappa (ligne 1, centre), un partenaire commercial solide qui, en tant que directeur des ventes et membre du conseil d’administration, s’engage résolument pour le succès de l’entreprise. Pour Enzo Santarsiero, c’est une affaire de cœur de savoir que l’entreprise sera pendant les cinq prochaines années entre des mains compétentes et tournées vers le futur, même après «sa retraite». Volker Wistorf (responsable technique; ligne 1, à droite) et Roger Frey (responsable opérationnel; ligne 2, à gauche) font également partie de la nouvelle équipe de direction. Le conseil d’administration confie l’avenir de l’entreprise dans les mains compétentes de ces quatre messieurs.

 

La croissance et les compétences des services, qu’ils soient externes ou internes, reste bien sûr l’objectif premier des responsables, et ils ne l’ont jamais perdu de vue malgré la pandémie. En d’autres termes: L’entreprise continue de s’appuyer sur des employés compétents – ils sont désormais plus de 60. Ces dernières semaines, Santarsiero a engagé Volker Wistorf, ancien professionnel de la peinture d’Axalta, en tant que «Responsable des techniques d’applications», ainsi que Maya Bitterli (ligne 2, Centre), experte en marketing affirmée de CH-Coatings.

 

Repanet Suisse investit également dans le personnel. Martin Steffen (ligne 2, à droite) , précédemment «Responsable Marché, Economie et Technologies» au siège de «Carrosserie Suisse», rejoindra l’équipe du réseau «Repanet Suisse» dès l’automne 2021. Les domaines du développement commercial et du service externe recevront également des renforts en personnel.

 

Enzo Santarsiero est fier qu’André Koch AG, en tant que PME suisse, ait la capacité de ne pas perdre de vue l’orientation client et ses besoins, même dans la crise mondiale actuelle, en mettant le cap sur l’avenir avec optimisme. «Notre but était et reste de maintenir notre indépendance et de ne pas être un simple fournisseur de peinture, mais un véritable partenaire pour nos clients. Avec notre savoir-faire, notre fiabilité et notre flexibilité, nous voulons aider nos précieux carrossiers à progresser économiquement et professionnellement.»

 

Rédaction:  Heinz Schneider, Margrit Balmer