Lieu de l’évènement: Le centre de congrès d’Interlaken.
Lieu de l’évènement: Le centre de congrès d’Interlaken.

Conférence annuelle «Repanet Suisse» – ce qui s’est passé à Interlaken

Après l’annulation en 2020 en raison de la pandémie, le moment est à nouveau d’actualité: André Koch AG a organisé la «Conférence annuelle Repanet Suisse», qui s’est déroulée sur deux jours. Quelque 250 invités, parmi lesquels les entreprises partenaires, la direction de Koch et toute son équipe de vente, se sont rendus à Interlaken les 17 et 18 septembre. Lieu de rencontre: le Centre de congrès.

 

Plusieurs compagnies d’assurance telles que Smile, Allianz et Helvetia étaient présentes ainsi que Jim Muse, vice-président d’«Axalta Coatings Systems», qui se réjouissait de cette rencontre de deux jours avec les partenaires suisses de Repanet. «Je veux voir, comprendre et connaître tout ce qui s’est passé au cours des sept années qui ont suivi la création de Repanet Suisse et savoir pourquoi le réseau a pu se développer de manière aussi extraordinaire», a déclaré le cadre supérieur d’Axalta.

 

Outre un dîner de gala au Schilthorn, situé à 2970 mètres d’altitude, diverses conférences figuraient au programme. Après l’accueil par l’animatrice Christina Rigozzi et Patricia Santarsiero (responsable de l’évènement), Enzo Santarsieri, PDG, a présenté un bref aperçu de la société André Koch AG – truffé de nombreuses informations sur Repanet Suisse. Depuis le cinquième anniversaire à Locarno en 1999, vingt nouveaux membres ont rejoint le réseau. Il compte actuellement 165 entreprises partenaires. Ceci réjouit Santarsiero, qui, dans un discours enflammé, a encouragé toutes les personnes présentes à s’engager encore d’avantage: «Repanet est un centre de fitness. Mais il ne suffit pas de prendre un abonnement pour faire grossir les muscles. Il faut s’entraîner dur pour cela», a-t-il souligné. Il a également évoqué les économies de CO2, qui, selon sa conviction, deviennent de plus en plus importantes, également pour les ateliers de carrosserie. Les principaux sujets abordés ici: Réparer au lieu de remplacer, réduire les temps de chauffe de la cabine, nettoyer avec un produit sans COV ou même distiller les solvants résiduels.

 

Il a été suivi par Peter Ballé, directeur général de la succursale suisse de Solera Audatex. Le spécialiste de la branche en matière de gestion numérique des sinistres ainsi que fournisseur de données, d’applications et de services pour les secteurs de l’assurance et de l’automobile, est présent dans 90 pays et collabore dans notre pays avec des acteurs majeurs comme AMAG. L’entreprise se concentre sur la solution de calcul des sinistres «Qapter Intelligent Estimating», qui repose sur l’intelligence artificielle. La manière dont cette intelligence artificielle se fera sentir à l'avenir dans le secteur de la carrosserie et de la réparation automobile était le sujet principal de M. Ballé ce matin-là. C’était vraiment passionnant!

 

Il en était de même pour la brève présentation du gestionnaire du réseau Pascal Béchaz de la maison Jarowa AG, qui s’est fixé pour but d’éliminer l’inefficacité à grande échelle. La mission de cette entreprise, basée à Zoug, est de créer des communautés entre les prestataires de services et de les mettre en relation avec les mandataires (sociétés de leasing, gestionnaires de flotte, compagnies d’assurance) et clients finaux. Pour y parvenir, il faut renforcer les différents acteurs du marché et améliorer la communication mutuelle au moyen de technologies modernes, et surtout promouvoir les connaissances du numérique. Après le discours de Béchaz, Heinz Bachmann de l’ESA a présenté «clear car rep» – qui est en fait une société anonyme spécialisée dans la formation des entreprises de l’industrie de la carrosserie. Le site s’adresse principalement aux carrossiers-tôliers et aux spécialistes de l’accueil des clients. Aaron Neustadt, directeur général adjoint de «SAMS Autoglas», a exposé le savoir-faire de son employeur en évoquant de nombreux exemples dans les domaines de la réparation, du remplacement, du calibrage et de la mise en teinte des vitres de voitures.

 

Le thème développé par Volker Wistorf était la numérisation et l’optimisation des processus. «Les deux évitent le stress et ne laissent aucune chance à la perte de temps», a déclaré le responsable des technologies d’application d’André Koch AG. Il a également présenté «Drivus Business», qui contient un vaste ensemble de mesures de soutien pour les carrossiers. Outre les conseils et la formation, il propose également des outils commerciaux qui simplifient et rationalisent les processus des commandes et du stockage. «Cela permet d’économiser de l’argent, beaucoup d’efforts et du temps», disait M. Wistorf. Il a en plus présenté le «Paintshop Optimizer», un outil permettant d’optimiser la consommation de matériaux.

 

Le programme du samedi annonçait une journée conviviale pour les invités de «Repanet». Après une visite du centre-ville d’Interlaken, ils ont pu profiter d’une excursion en bateau jusqu’à Giessbach, avec déjeuner et retour en voiture. Pour d’autres impressions de la conférence annuelle, veuillez consulter la galerie de photos.

 

Texte et photos: Heinz Schneider