Les employés d’André Koch AG lors de leur campagne de paquets de Noël (à l’extrême gauche: Patrizia Santarsiero).
Les employés d’André Koch AG lors de leur campagne de paquets de Noël (à l’extrême gauche: Patrizia Santarsiero).

Paquets de Noël pour les personnes dans le besoin

Sous la devise «Faisons des paquets», un évènement spécial a eu lieu récemment chez André Koch SA à Urdorf (ZH), organisé par Patricia Santarsiero en personne. Le contexte de l’histoire: Une fois de plus, la direction du fournisseur de peinture a décidé de ne pas offrir de cadeaux de Noël à ses propres clients. Dans le cadre du projet humanitaire «Lumière pour l’Est» il veut plutôt faire des heureux parmi des personnes qui ont un besoin très urgent de choses qui, pour nous, sont une évidence.

 

Depuis de nombreuses années, «Lumière pour l’Est» peut compter sur le soutien de Patrizia Santarsiero – «une affaire de cœur», comme elle le dit elle-même. Tout a commencé lorsqu’elle remplissait, avec l’aide de ses enfants, des paquets pour les personnes nécessiteuses des pays de l’Est avant de les apporter à un centre de collecte prévu à cet effet. Aujourd’hui, elle se réjouit du soutien financier de l’entreprise André Koch et des mains secourables de son personnel. «Ils participent tous volontairement – et en plus après le travail», dit-elle en s’enthousiasmant de l’esprit d’équipe des employés. D’ailleurs, une pizza les attendait en guise de «récompense».

 

Au total, 200 paquets pour adultes ont été confectionnés ce soir-là sur la base d’une liste avec des produits alimentaires de longue durée de conservation comme de la farine, du riz, du sucre, des pâtes, des biscuits, du café ou du chocolat. A cela s’ajoutaient des articles d’hygiène tels du savon, du shampoing et du dentifrice. Ou encore des objets pratiques, par exemple du matériel d’écriture, des casquettes, des écharpes et des gants.

 

Une fois les paquets cadeaux terminés, c’est au tour de l’entreprise de transport Schöni d’aller les chercher à Urdorf et de les livrer en Ukraine. Là-bas, les bénévoles les distribueront jusque dans les plus petites localités. Bien entendu, sous la surveillance de «Lumière pour l’Est», afin d’assurer que tout se déroule comme prévu.