Les partenaires (de g. à d.): Philipp Lesemeister et Lea Miggiano (Carvolution) ainsi que Enzo Santarsiero et Martin Steffen (André Koch).
Les partenaires (de g. à d.): Philipp Lesemeister et Lea Miggiano (Carvolution) ainsi que Enzo Santarsiero et Martin Steffen (André Koch).

Le fournisseur d’abonnements automobiles devient partenaire de Repanet Suisse

L’entreprise Carvolution AG, vendeur d’abonnements automobiles et détenteur d’une importante flotte de voitures, a signé une coopération avec le réseau d’ateliers Repanet Suisse. Grâce à ce partenariat, les véhicules Carvolution ayant subi un sinistre sont traités par les partenaires du réseau Repanet Suisse.

 

«Nous comptons sur le fait que nos véhicules soient réparés de manière professionnelle et qu’ils soient à nouveau disponibles dans les plus brefs délais. La satisfaction de nos clients, et donc le succès de notre entreprise, en dépendent», déclare Philipp Lesemeister, qui dirige la flotte de Carvolution AG. Et il poursuit: «Tenant compte des standards de service et de qualité clairement définis de Repanet Suisse, nous sommes persuadés d’avoir trouvé le bon partenaire.»

 

La coopération est une situation gagnant-gagnant pour tous les participants, y compris pour Repanet Suisse. «Les entreprises partenaires se voient confier les commandes à des conditions équitables. Carvolution obtient ainsi la garantie que les sinistres soient traités par des entreprises du réseau qui respectent nos standards de qualité», souligne Enzo Santarsiero, PDG d’André Koch AG. Outre les travaux de carrosserie et de peinture, cela comprend également des facilités d’organisation, comme le service de livraison et de collecte ou la mise à disposition d’un véhicule de remplacement garantie.

 

D’autre part, Enzo Santarsiero voit son réseau renforcé par cette coopération. «Nous déployons de gros moyens auprès de nos partenaires pour que les normes de qualité soient maintenues au top niveau. Dans notre secteur, c’est extrêmement important. Grâce à des coopérations comme celle-ci, ces efforts sont également payants pour nos entreprises affiliées.»

 

Rédaction: Margrit Balmer